En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

BTS Négociation et Digitalisation de la Relation Client

Une expérience commerciale partagée.

Par JOSE BAGATE, publié le vendredi 6 décembre 2019 15:38 - Mis à jour le mercredi 11 décembre 2019 08:55
autopartage-renault-mobility.jpg
Rencontre des BTS NDRC avec M. Anthony CIROLI du Groupe RENAULT

La capacité du Groupe RENAULT à innover et à anticiper les effets d'un marché hyper concurrentiel s’appuie sur la mise en œuvre d’une force de vente dont les spécificités sont cohérentes avec les attendus de la formation en BTS NDRC

Ce lundi 25 septembre 2019 nous avons accueilli M. Anthony CIROLI commercial secteur du Groupe RENAULT

Un commercial secteur a en charge la prospection des garages, des petits commerçants et de PME/PMI c’est-à-dire qu’il travaille avec des professionnels en B to B.

Les échanges avec Monsieur Anthony CIROLI nous ont permis d’avoir un éclairage utile sur sa perception du métier de commercial au sein d’une entreprise qui l’a formé.

Dans ce cadre, les échanges entre M. Anthony CIROLI et les étudiants de BTS NDRC appellent les commentaires suivants : 

- Renault a comme ambition de devenir le numéro 1 mondial sur le marché des utilitaires et sur le nouveau marché de la voiture partagée. Pour atteindre cet objectif, il affirme une réelle conviction de s’implanter sur tous les marchés mondiaux dont le marché américain. Un marché aujourd’hui difficilement accessible en raison des barrières à l’entrée imposées par Donald TRUMP.

- C’est pourquoi, aujourd’hui, Renault s’adapte aux enjeux technologiques notamment sur la mobilité partagée (Renault Rent et Renault Mobility) mais aussi sur l’évolution de la gamme. 

- La mobilité partagée, consiste à louer un véhicule ou un utilitaire en libre-service pour la durée que vous souhaitez via une simple application sur smartphones. Ce principe a été développé dès 2018 avec des applications comme Limes, Birds, Flash, Dott qui mettent à la disposition des usagers des trottinettes électriques pour le temps d’un trajet indéterminé. 

- Dans ce domaine de la mobilité partagée, Renault a innové en créant son application « Renault Mobility ». Une application intuitive qui a vocation à proposer une offre adaptée à la demande croissante de mobilité partagée.

- Pour l’évolution de sa gamme, Renault se diversifie. L’offre globale combine des véhicules multi motorisation à des services spécifiques. Du diesel en passant par l’électrique jusqu’à l’hybride et d’ici 2020 des moteurs hydrogènes pour les gammes utilitaires, RENAULT veut se différencier de ses principaux concurrents. 

Être commercial secteur ?  Un savoir-être indissociable du savoir-faire 

Anthony CIROLI commercial secteur chez Renault depuis 2 ans est un véritable passionné de l’automobile. Il a donc bien voulu témoigner de son ressenti de commercial et dévoiler ses secrets. 

Pour une négociation réussie, il nous a transmis son savoir-faire. Pour lui 70% du travail se passe lors de la phase de découverte du client. D’après lui : « Si nous avons été conçus avec deux oreilles et une bouche, c’est pour écouter deux fois plus que l’on ne parle ». 

Un acte de vente débute vraiment lorsque le client dit « non ». Avant tout un commercial doit faire preuve d’empathie et surtout connaitre son produit à la perfection. Imaginez un client qui en connait plus que vous ? 

M. Anthony CIROLI considère que la vente est un jeu et non pas une contrainte, une obligation. En dépit des 70 heures de travail hebdomadaire, il évoque avec passion son travail de prospection, de négociation et de fidélisation de sa clientèle. De ce point de vue il a su avec simplicité nous transmettre sa passion et nous guider dans son univers. 

La question que vous vous posez tous, quelle rémunération en contrepartie du travail réalisé par un commercial chez Renault ? En fait, ce salaire est variable, il est composé à 30% d’un salaire fixe et de 70% de variable. En moyenne, il gagne entre 3000 à 4000 € nets par mois. 

Notre travail c’est avant tout une passion ! C’est sur ces mots que M. Anthony CIROLI a clôturé son intervention.

Article rédigé par les étudiants de première année du BTS NDRC.